Résumé pour les pressés :
Après la maison et la marchande, voici l’école! Le bel univers de My PlayHome se poursuit d’années en années avec bonheur. Les jeunes enfants jouent ici librement à l’école. Les poupées digitales de My PlayHome School écouteront la classe, déplaceront les éprouvettes du labo, déposeront leurs cartables dans leurs casiers, déjeuneront à la cantine ou même tiendront un spectacle dans le théâtre de l’établissement.
Age idéal : à partir de 2 ans. Support : Apple uniquement pour le moment, Android attendu. Prix : 2,99€
A télécharger ici sur l’Apple Store

 

Dans les couloirs de l’école

La famille My PlayHome s’agrandit avec une troisième application. L’aventure a démarré il y a quatre ans avec une belle application, artisanale et libre, une maison de poupées digitale à utiliser à sa guise, My Play Home.My PlayHome School 2Des personnages, hommes, femmes, enfants et bébés, sont proposés aux petits joueurs. Ils les font « tomber » du haut de l’écran pour les placer sur de grandes illustrations avec des dizaines d’éléments à actionner du bout des doigts.

Dans My PlayHome School, les enfants vont jouer dans les couloirs d’une école, à l’acceuil, devant les casiers des élèves, dans le bureau de la direction, dans les salles de classe, au laboratoire, aux toilettes, au théâtre et à la cantine.
L’école est construite sur deux niveaux, avec au choix un escalier et un ascenceur pour se déplacer.

 

De la classe au self

My PlayHome School 6Chaque lieu est sonorisé avec précision. Le brouhaha des écoliers résonne dans les couloirs, la craie crisse sur le tableau, les couverts cliquètent, le clavier de l’ordinateur crépite, la sonnerie lance son roulement sonore, les projecteurs s’allument en un claquemen.
La force de cette appli, comme des précédentes, réside dans ce travail du détail : de nombreux éléments des illustrations sont interactifs et le petit joueur (ainsi que le grand) s’y projette aussitôt.

My PlayHome School 5Et puis, la liberté de jeu est totalement respectée : on peut ainsi prendre les éprouvettes du labo et les apporter au théâtre. Composer un plateau déjeuner au self, le donner à la directrice et l’emporter dans son bureau. Choisir qu’un enfant fasse la classe aux adultes. Ou bien encore transformer le couloir en salle de jeux.

 

Cour de récréation

My PlayHome School 1Les personnages-poupées ne sont pas articulés – ils peuvent uniquement s’asseoir ou se tenir debout – mais cela ne gêne pas du tout l’expérience de jeu. Vos enfants pourront y passer de longs moments, à l’instar d’une maison de poupées traditionnelle.
Le seul regret pour cette appli particulièrement réussie, c’est qu’il n’y a pas de cour de récré.

Mais cela pourrait bien arriver car pour ses autres applications, Shimon Young a pris en compte les demandes des petits joueurs et a rajouté au fur et à mesure les options ou fonctionnalités manquantes.

 

My PlayHome School

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.