Quand on rentre de vacances, après la neige silencieuse, le crissement des pas feutrés et la vigueur froide du vent léger, on est assailli par un brouhaha étrange.

 

En direct des ondes

Le jour de Noël, le 25 décembre, sur toute la planète, 17,4 millions de tablettes et smartphones IOS et Android ont été activés : c’est la naissance d’un peuple mobile aussi important en taille que celui des Pays Bas. Polaroïd va sortir sa tablette Enfant, avec une offre d’e-books, preuve s’il en fallait une autre, que l’avenir de la tablette n’est plus que chez les adultes. Facebook est considéré par 79% des parents et 59% des enfants comme un réseau social dangereux … tout en l’utilisant fortement.

Free veut imposer le blocage de la pub Google, soit influer selon son bon vouloir sur les modèles économiques des sites d’infos et les usages des internautes – rappelons que la pub, contrairement à ce qu’on aimerait croire n’est pas détestée des internautes si bien sûr elle n’est pas intrusive.

 

 

L’e-royaume

Les nouvelles fusent et les souvenirs de votre séjour hivernal vous reviennent.
Ce père, dans un café, seul avec son fils de 6 ans environ, qui sort sont Samsung pour photographier d’un air réjoui, son enfant équipé et isolé par un énorme casque en train de jouer avec sa DS.

Cette famille qui attend sa table à la crêperie avec une pré-ado d’une dizaine d’années, un iPad mini à la main.
Cette jeune fille qui vous explique avec fierté comment elle trompe la vigilance de ses parents, qui ont imposé la remise du portable tous les soirs à 22h : elle s’est procurée un téléphone bas de gamme et enlève discrètement sa carte Sim avant de déposer son portable dans le salon.
Ces clochettes qui attirent votre oreille car elles tintent en permanence : juste un groupe de jeunes à la gare qui s’envoient entre eux des SMS.
Cette discussion avec un enfant de 7 ans qui vous atterre : il joue régulièrement à Call of Duty, un jeu norme Peggi +16 ou +18. Et puis, sans s’annoncer en rien Souris, ces adultes qui ne parlent que tablettes, téléphones et écrans : comment faire, au secours, on est totalement dépassé par cette seconde vie de nos enfants.

 

 

Voeux numériques

Rassurez vous, les vacances ont été très reposantes ;-). Ces instantanés témoignent juste de la réalité de la relation Parent / Enfant d’aujourd’hui. Le « marché » de l’enfant est extrêmement porteur, le marché technologique de l’enfant survole la crise.
L’enfant est un nouveau roi : celui de la techno qui coule dans sa main, qui lui obéit au doigt, qui lui donnerait – c’est ce que pensent certains parents- un nouveau pouvoir.
Et oui, vieux cerveaux 1,0, le monde a changé et, pour une fois, ça date d’hier !

Mais c’est l’heure des voeux, alors halte aux constats et vive l’an neuf.

Aux parents, je souhaite une année riche en découvertes numériques familiales. Jouez avec vos enfants – même si cela vous ennuie sérieusement – inscrivez-vous sur Facebook – même si, au départ, vous n’y comprenez goutte – rehaussez votre niveau de formation numérique – même si cela vous semble une perte de temps. Bref, ne perdez pas le contact technologique avec vos enfants car, contrairement à ce que vous pensez, ils vous accueilleront à bras ouverts dans leur monde d’écrans. Et pour recevoir des infos secrètes et accéder à des applis gratuites, inscrivez-vous à notre newsletter 🙂.

Aux professionnels du numérique Jeunesse, je souhaite une santé de fer et une année sereine et passionnante. En 2013, prenez de l’altitude mais surtout gardez la bonne direction : viser la qualité, et l’accompagnement des parents n’empêche pas de faire du business. Nous allons vous aider à garder le cap avec le CRAK, un cercle d’affaires qui vous est dédié. Au cours de l’année, le Crak vous aidera à réfléchir aux bonnes décisions à prendre pour vous développer sans perdre de vue la qualité. Et il vous apportera des solutions pour vous faire mieux connaître et porter vos innovations.

Aux enfants, je souhaite une année d’enfance, tout simplement. Rêvez, ennuyez-vous, découvrez, imaginez, expérimentez, inventez que ce soit avec un bâton, trois bouts de chiffons, un écran ou un couvercle de casserole.

 

L’année de la chance

2013 est l’année de la chance.
Attrapez la, éditeurs et fabricants de tablettes : c’est en pleine crise qu’on bâtit les plus beaux projets d’entreprise. Saisissez la parents : le jeu est le meilleur vecteur de partage.
Accueillez la, happy lecteurs : cette année, nous allons grandir, sûrement pas pour devenir éléphant mais pour répondre à votre besoin de conseils, d’infos pertinentes et d’applis belles et intelligentes.

Le compte à rebours annonce une année étonnante, atypique et renversante.

2-0-1-3 : c’est parti !

 

7 réponses

  1. 2013, l’année de la braise d’après Elle Magazine 😉 Espérons qu’elle soit en effet douce et intense.
    Bonne année, souris !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.