Dernière mise à jour juillet 2014
 Résumé pour les pressés : appli géniale !
L’Atlas du monde ou Barefoot Atlas a été conçu pour les enfants et pour le tactile. Et c’est superbe : l’enfant choisit sa destination en manipulant un globe terrestre et en zoomant à l’envie sur les personnages, monuments ou pays qui l’intriguent.
Support : iPad, iPhone. Age idéal : à partir de 5 ans. Prix : 4,49€ + desachats in-app pour des thématiques particulières.
Application à télécharger ici sur l’Apple Store

 

 

L’Atlas du monde – le Barefoot Atlas dans sa version anglaise – réinvente pour les enfants la découverte de la Terre.
 L’appli s’ouvre sur un globe terrestre dessiné, joliment coloré. Un globe à la Google Earth, qui tourne sur l’écran.

On aperçoit de haut des centaines de petits éléments qui s’animent.
Personnages, animaux, bateaux, arbres et montagnes, avions et monuments, tout notre petit monde est ici, sous vos doigts.
Et bien sûr, vous pouvez zoomer pour tout découvrir et aller vous balader en bas, sur Terre.

 

Une balade mondiale

 

On clique alors sur les drapeaux pour connaître le nom des pays, on choisit le poisson bleu et jaune qu’on aperçoit dans la mer, on se demande qui est cet homme qui danse un peu à gauche, on admire l’énorme tortue qui bouge sur le côté.

Puis on décide de s’envoler de l’autre côté de la Terre, d’explorer la Chine et l’Inde, les pôles ou l’Amérique du Sud. Toute cette promenade est accompagnée de musiques, qui évoluent en fonction des pérégrinations choisies. Et si on souhaite se poser et apprendre, on prend le temps d’écouter ou de lire les explications et de regarder la photo qui illustre chaque élément. Pour les pays, on a même droit en direct à l’heure locale et à la température. 

Je vous ai concocté une petite vidéo maison 🙂 qui a été faite avec la première version de l’Atlas du monde, alors uniquement en anglais :

 

Fascinant !


C’est tout simplement fascinant ! Si seulement on avait eu ça, nous, pour nos cours de géo !
Les petits explorateurs équipés d’iPad sont vraiment gâtés.
En plus de la balade, on peut utiliser cet atlas de manière plus traditionnelle, en choisissant un pays, une région ou un monument du monde, grâce à des listes proposées en haut d’écran.

Enfin, on peut mettre en favori ce que l’on souhaite, pour le retrouver plus facilement, en cliquant sur la petite étoile de droite au moment de la consultation.

 

La qualité a un prix

 

Cet Atlas du monde a été réalisé conjointement par la société TouchPress, spécialiste de magnifiques applis livresques (on aura d’autres occasions d’en parler 🙂 et l’éditeur Barefoot Books. La version française a été concue par Flammarion.

Le prix est assez élevé, à 4,49€… heureusement ! La tendance qui pousse vers la gratuité des applis ou leur promotion permanente est bizarre. Une société qui ne rémunère plus le talent, la qualité et la créativité, serait bien étrange. Les applis demandent tellement de compétences dans tant de domaine, la musique, le son, l’animation, le texte, la photo, le développement…

On ne peut pas exiger des jeux intelligents, des applis amusantes et sûres en terme de contenu éducatif ou des livres bien écrits et illustrés, sans aucune contrepartie financière. Oui, certaines applis de qualité sont gratuites mais parce qu’elles sont financées autrement, par une marque, par de la pub, car elles constituent un outil de communication pour l’éditeur ou qu’elles ont été réalisées par des passionnés désintéressés.

Au sein de l’application, vous avez la possibilité d’acheter en plus des packs complémentaires, à 0,89€, sur  l’Amérique du Nord , les grandes villes, le football international , l’art du Monde et les puzzles du Monde.

Thalassa, es-tu là ?

 

L’Atlas du monde a été porté lors de son lancement par le journaliste et géographe anglais Nicholas Crane, présentateur de l’émission BBC Coast, qui fait le tour des côtes du Royaume Uni. Nicholas Crane a écrit les textes de l’application et les lit dans la version anglaise. Les illustrations ont été réalisées par David Dean. Les photos viennent de la Royal Geography Society et les données en temps réel sur les pays sont issues du site de Wolphram Data.

Hep, l’équipe de Thalassa, vous ne pourriez pas nous concocter une balade sur les mers du monde du bout des doigts ? Certes, vous avez déjà réalisé un joli livre numérique, un tour en cargo, consultable via votre site web.
Mais ne seriez-vous pas tentés par une appli pour les enfants, expliquant les océans et leurs mystères ?

 

Atlas du monde

5 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.