Résumé pour les pressés :
Voici un nouveau titre de la collection Premières Découvertes de Gallimard Jeunesse passé en numérique : Le dinosaure.   L’appli permet de découvrir la diversité des espèces de dinosaures et surtout donner envie d’en savoir plus sur ces étranges reptiles terrestres.
Age idéal : 4/7 ans. Prix : 4,49€. Support :  iPhone, iPad/ A télécharger ici Android : 4,49€. A télécharger ici

 

 Groooaaa

Gallimard Jeunesse vient d’adapter en numérique un autre de ses premières découvertes. Grand bien lui en a pris.
Car les dinosaures sont toujours un sujet fascinant pour les enfants comme pour les adultes d’ailleurs. A l’instar de La Coccinelle, on retrouve dans ce Dinosaure la même voix d’accompagnement et le même design.

L’ensemble est joliment présenté et surtout mis en scène avec intelligence. J’ai trouvé le contenu suffisamment riche et varié pour intéresser potentiellement des enfants plus grands. Je proposerai cette appli de 4 à 10 ans. Ceci dit, les grands à partir de 6/7 ans vont rester sur leur faim en terme d’informations. Une balade online ou une recherche dans les livres de la maison ou de la bibliothèque s’imposeront pour compléter.  Mais cette première approche ludique leur permettra déjà de se familiariser à la diversité des espèces de dinosaures – mais pas sur leur mode de vie.
Six chapitres vont les plonger progressivement dans l’histoire et les traces des dinosaures.

 

Il y a 200 millions d’années

On commence ainsi par une grande fresque imagée qui joue en même temps le rôle de frise historique. Des oeufs parsèment le paysage, ce qui permet, en tapotant dessus de découvrir chaque espèce.

En faisant glisser l’image de gauche à droite, on voit le compteur des années diminuer, passant de – 200 millions d’années à – 65 millions.
Et on se promène ainsi entre  le très ancien plateosaure et le terrible tyrannosaure.

C’est une belle entrée en matière.

L’exploration se poursuit au fond des mers, non plus chez les dinosaures mais auprès de monstres marins de la même époque.
On découvre le mosasaure, lézard aquatique géant ou l’immense plésiosaure.

 

 

 

Animations et inventions

A chaque écran, une animation différente est proposée.

Pour les fonds marins, le passage du doigt à l’écran devient torche afin d’éclairer les animaux. Et pour prendre conscience de la taille réelle des dinosaures comparée aux humains, s’affiche cette fois une ronde de dinosaures.
En choisissant l’un d’entre eux, il s’agrandit, dépassant parfois l’écran, pour le comparer à deux silhouettes humaines.

Tiens, à propos de cette animation plutôt réussie, Gallimard au passage a inventé un mot : la voix propose ainsi à l’enfant de « pitcher » pour diminuer la taille de l’animal choisi et le voir en entier.
Je préfère fizzer, que je vous avais proposé déjà,  entre le wizz de l’écran qui glisse et le le cloc fi-gé du doigt.
Cela montre surtout le manque de mot pour décrire l’expérience tactile aux néophytes.

 

 

Petit archéologue

Après avoir expérimenté la réalité du dinosaure, l’application va ensuite transmettre à l’enfant le point de vue du monde d’aujourd’hui.

Les raisons avancées pour expliquer la disparition des dinosaures sont rapidement évoquées, des fossiles se découvrent à l’écran, en chassant du doigt le sable qui les cache et un squelette de dinosaure, placé dans un musée, est à reconstituer par l’enfant.

Une autre animation montre un squelette de diplodocus : en le caressant du doigt, on voit l’animal se reconstituer. C’est simple mais efficace. Et l’enfant a l’impression de se glisser dans la peau de l’archéologue.

L’appli se termine par un globe terrestre à faire tourner à l’écran. Des zones sont signalées par un point rouge : elles indiquent les endroits où l’on trouve aujourd’hui des animaux issus de la préhistoire, comme le crocodile ou le caméléon de Jackson. Un ensemble plutôt bien réussi !

 

 

Dinosaure

Une réponse

  1. La transposition du livre est géniale, Hugo qui avait le Dinosaure en livre depuis tout petit (les pages sont maculées de blédine…) a été conquis.

    La « navigation » est super intuitive et tres ludique et les enfants en découvrent les astuces facilement comme le passage du doigt qui sert de torche pour éclairer les fonds, et de balayette pour dégager les fossiles du sable.

    on aime sans modération !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.