Résumé pour les pressés :
Deux petits « Chaperon rouge » ont été testés par les lecteurs de La souris grise. Le premier, en pop up, est à privilégier pour les jeux; le second réinvente l’histoire avec humour. Ces deux applis, quoiqu’imparfaites, ont chacune des atouts.
Support : iPad, iPhone. Age : à partir de 3 ans pour le pop up de Story Toys à télécharger ici. A partir de 6 ans pour Monsieur le loup de Blue Quoll à télécharger là.

 

 Chaperons par milliers

« C’est le loup qui va faire une indigestion de chaperon rouge », a très justement lancé Hichem sur la page Facebook de La souris grise.
C’est vrai que les chaperons depuis l’ouverture de l’Apple store se sont multipliés comme des petits pains.
Manque d’imagination des éditeurs, assurance selon eux d’attirer les parents ou tradition littéraire chaperonne, je ne sais pas bien ce qui prime. Toujours est-il que les applis de lecture n’ont pas échappé à l’innocente petite fille vêtue de rouge qui traverse le bois pour aller réconforter une grand-mère esseulée.

 

Ce conte existait oralement avant la version écrite de Charles Perrault, suivie de celle des frères Grimm. A l’origine d’ailleurs, le chaperon ne s’en sortait pas : il était croqué par le loup, comme la grand-mère, la moralité étant qu’il ne faut pas faire confiance aux inconnus, si doucereux soient-ils.
Dans la version des Grimm, petite fille et grand-mère sont sauvées par le chasseur et le loup finit plombé de pierres et transformé en peau.
Aujourd’hui, des centaines et milliers de version plus tard, on tente toujours de s’approprier l’histoire différemment.

C’est le cas de deux applis gratuites en ce moment sur l’Apple store testées par La souris mais aussi par vous, fans de la page Facebook et followers du fil Twitter qui avez posté vos impressions. La première est issue d’un éditeur anglais, Ideal Binary, la seconde d’un australien BlueQuoll.

 

Le Chaperon rouge de Grimm :

une version pop up

 

La première appli est une version pop up du chaperon. La page d’accueil indique qu’il s’agit de l’histoire de Grimm… en réalité de très grands écarts ont été faits par rapport à l’histoire.
Le panier du chaperon ne sera pas ici rempli de la fameuse galette mais d’autres ingrédients un peu étranges, la maman la préviendra qu’il y a des sorcières et des loups dans la forêt – dans le conte de départ, la petite fille ne sait pas ce qu’est un loup – le loup se déguisera en mouton, le village mangera à la fin un ragoût de loup.
Bref, à chaque page de l’histoire, on trouve toutes sortes d’inventions. Et pourquoi pas me direz-vous ? Oui, sauf que cela reste artificiel.

D’ailleurs, vous n’avez pas été convaincus : « L’éditeur a pris des libertés sur l’histoire. Fini la galette et le petit pot de beurre, place au poulet et aux fruits et légumes – 5 évidemment ! Et le coup de la grenouille qui mange des mouches pour se transformer en bûcheron, on sent un peu le prétexte pour tenter d’étoffer l’histoire… », résume Nicolas.

 

Plein de petits jeux


L’appli néanmoins devient intéressante pour son format pop up.  Le texte est présenté couché sur un manuscrit ancien ouvert en double page.
On lit ou on écoute la page puis on clique pour consulter la suivante. C’est alors que les pages du livre se couchent à l’horizontale et qu’une scène apparaît avec des personnages animés qui surgissent.

Toutes les deux pages environ, l’histoire passe ainsi d’un texte écrit à une scène de jeux. Car les parties en pop up propose à l’enfant de jouer. Il faut par exemple remplir le panier du chaperon rouge, ouvrir le chemin à la fillette dans la forêt ou encore attraper le loup.

Les enfants préfèrent de loin ces parties là. « Je trouve les pages jeux très intéressantes. Par contre, celles de textes le sont moins… Mon garçon de 3 ans et demi n’écoute pas l’histoire, il navigue d’une page jeu à l’autre. Malgré tout, c’est très réussi au niveau de l’interactivité », remarque Isabelle. Même son de cloche du côté de Caroline, maman d’un petit garçon de 4 ans : « Il a vite compris que c’était plus rigolo de faire les mini jeux plutôt que d’écouter passivement l’histoire. En ce qui me concerne, je trouve le format super intéressant et bien exécuté. »


Avis mitigés

 

Cette appli ne fait cependant pas l’unanimité. Perrine trouve que c’est très ludique, Élise que les jeux sont très sympas mais Nicolas note le manque d’intérêt de certains jeux et les dessins un peu grossiers. Jérôme quant à lui avoue que sa testeuse de 9 ans a beaucoup aimé mais lui moins.

De mon point de vue de Souris, je vous dirais que l’effet pop up est bien réussi et que les jeux amuseront les plus petits. Le texte de son côté, malgré une voix professionnelle agréable et bien posée fait appel pour s’enrichir à des poncifs des contes (la grenouille, le méchant loup et le mouton). Par ailleurs cette appli m’a peu impressionné car elle ressemble comme deux gouttes d’eau au Cendrillon d’un autre éditeur, Chillingo, sans la version 3D, le pop up est équivalent et certains jeux identiques. Ca sent la réplication industrielle.

Voici une vidéo de l’éditeur pour vous faire une idée plus complète : 

 

 

Monsieur le Loup et les gâteaux au gingembre

Un Chaperon plein d’humour

 

Passons au second chaperon testé collectivement, Monsieur le Loup et les gâteaux au gingembre.
C’est une appli très différente de la première, presque à l’opposée.
Très peu d’interactivité ici mais un texte revisité de manière vraiment originale. « 
Très drôle, mon petit-fils de 6 ans a beaucoup aimé et moi aussi », relate Philippe sur Twitter  – et oui, tous les réseaux de La souris grise ont été sollicités.
Cette interprétation là du conte vaut le coup d’œil : le petit chaperon, moderne petite fille, part dans la forêt sur sa trottinette (et non son scooter comme écrit dans le texte !!) pour apporter à sa grand maman des gâteaux au gingembre.
Elle va rencontrer le loup bien sûr, devenu Monsieur le loup, personnage rusé, gourmand mais végétarien, croiser le chemin d’un entomologiste courageux et retrouver sa grand-mère fan de Bingo. Bref, voici une version très folklorique du chaperon, portée en plus par des dessins doux et très jolis.

Par contre, vous trouverez à droite à gauche de petites erreurs d’orthographe, de prononciation ou de vocabulaire. C’est le problème des applis traduites un peu trop vite et c’est bien dommage. « Entendre cottage prononcé comme fromage j’ai trouvé ça bizarre », explique Maëlle. On aimerait tant pardonner ces erreurs car l’humour général de l’appli et la qualité globale du scénario séduisent.

 

Trop jeunes lecteurs s’abstenir

Pour une appli gratuite, on pourrait presque passer outre. Pour une acquisition, on grincera des dents. Espérons que des corrections interviendront rapidement sur la version française.

Si vos enfants sont trop petits, je ne suis pas sûre qu’ils apprécient bien cette version. Comme le pense Nicolas, « il faut connaître l’histoire originale du petit Chaperon rouge pour savoir apprécier cette adaptation très originale et amusante. » Les plus jeunes aiment à retrouver la même histoire qu’on leur a raconté à l’école ou à la bibliothèque et ils auront du mal à comprendre les codes de cette version.

 

Bulles de première lecture

 

Pour les lecteurs débutants en revanche, cette appli est particulièrement intéressante. C’est un « texte très sympa à lire qu’on a lu à deux voix : moi le texte et ma fille les bulles » explique Valérie.
En voilà une excellente idée ! Les scènes ne sont pas pas animées mais en tapotant l’image, des phrases courtes, faciles à lire, s’affichent : utilisez ce système comme dans Les premières lectures papier.

C’est une superbe motivation pour les apprentis lecteurs, de voir qu’ils sont capables de lire sans aide une phrase complète.

 

Voix TGV

Je vous conseille ainsi de lire cette appli et non de l’écouter.

D’autant plus que la voix manque de professionnalisme et n’est pas assez posée. Et comme le constate avec raison Nicolas : « la lecture automatique est super rapide ! Je n’ai pas chronométré mais je pense que certaines bande-annonces de films sont plus longues… la narratrice ne prend pas assez le temps de poser sa voix et de donner du poids à sa lecture, en revanche elle donne du rythme ! »
De mon côté, je trouve qu’elle empêche surtout d’apprécier l’histoire. Et puis si on écoute le texte, il est impossible de dénicher les bulles de texte dans la page.

Voici une vidéo promo de l’éditeur qui vous donnera une idée complète de l’appli :

 

Pour faire un résumé de vos avis… entre ces deux Chaperons proposez le premier pour les plus jeunes ou pour faire les mini jeux et le second à partir de 6 ans, pour les connaisseurs de l’histoire et pour les apprentis lecteurs.
Merci à tous pour vos participations. Si vous voulez expérimenter la prochaine critique collective, allez faire un p’tit tour sur Facebook et Twitter :-). Vous aurez accès à une veille quotidienne sur les usages numériques des enfants en complément des critiques hebdomadaires d’applis du site.

 

Le petit Chaperon rouge de Grimm

 

Monsieur le loup et les gâteaux au gingembre

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.