Résumé pour les pressés :
Un jeu, Le carnaval des animaux et Les histoires de lapin forment le trio de tête de la Pépite numérique du salon jeunesse de Montreuil. Félicitations à ces pionniers numériques !
Télécharger Un jeu, pour iPhone iPad
Télécharger Le carnaval des animaux pour iPad 
Télécharger Les 3 histoires de lapin pour iPad
Télécharger L’herbier des fées pour iPhone iPad (iBookStore)

 

Trois petits coups de tambours !

Ca y est, les Pépites viennent tout juste d’être dévoilées. Le podium se compose de trois gagnants et d’une mention spéciale.
Trois petits coups de tambour…

Tout en haut des marches se trouve Un jeu, l’application d’Hervé Tullet, complément de son best seller « Un livre ». Voilà un prix bien mérité. Les lecteurs de La souris grise le savent : j’ai adoré l’application d’Hervé Tullet, un petit moment de poésie graphique, drôle et créative.

Le jury de la Pépite numérique du salon jeunesse de Montreuil – les Pépites sont les noms donnés cette année aux prix du salon – a également applaudi la beauté de cette appli, qui correspond si bien à l’auteur.

Comme dans son ouvrage papier, « Un livre », l’enfant dans « Un jeu » est invité à entrer dans un monde fait de trois petits ronds de couleurs, qui s’associent, s’entrecroisent, inventent ensemble mélodies, jeux et tableaux de couleurs.
Pour Hervé Tullet – un entretien de l’auteur est paru dans L’enfant et la tablette – cette application n’est pas pas du tout un livre, c’est le « le développement d’un livre. Le livre est le point de départ. Si on fait une application, ce n’est pas pour dupliquer, c’est pour inventer. (…) Je fais des livres-jeux papiers et des suppléments de jeux en applications, qui ont les mêmes vertus d’ouverture, d’expérimentation, de liberté, de surprises. Je n’ai pas fait mon appli dans la logique du livre mais dans celle de l’espace. »

Musique maestro !

Second lauréat des Pépites numériques : le carnaval des animaux, une appli qui vient tout jute de sortir. Il s’agit d’une approche nouvelle de l’oeuvre musicale de Camille Saint-Saëns.

On entre avec beaucoup de grâce dans l’univers de l’oeuvre, sous forme d’animations, de dessins et de vidéos de l’Orchestre Philharmonique de Radio France. Cette appli n’est pas un livre, non, ni un documentaire, plutôt un éveil musical fort joliment mis en scène, une balade animalière entre notes et imaginaire.

Des animaux crayonnés sortent de la partition et se promènent à travers l’orchestre. Les poules se posent sur la flûte traversière, les éléphants suivent la gamme, le lion majestueux avance à pas feutrés au milieu des musiciens. Il s’agit d’une une co-production de Camera Lucida Productions, de France Télévisions Distribution et de Radio France.

Irrésistibles lapins

Et puis, il y a Les histoires de lapin.
Le jury a récompensé ici la plume et le dessin de Soledad Bravi, auteure par exemple du Livre des bruits.
Elle publie avec Europa Apps, une jeune société crée en avril 2011, des histoires de lapin irrésistibles.

Quand un bébé dragon à la voix nasillarde réussit à faire éclater de rire un jury de professionnels censés être très sérieux et concentrés, c’est que l’ensemble fonctionne à merveille… Les histoires de lapins d’ailleurs ne sont pas encore commercialisées – elles devraient l’être d’ici quelques jours – je vous ferais une critique en bonne et due forme dés leur sortie.

 

Enfin, le jury a eu envie de saluer, sous forme d’une mention spéciale, l’originalité et le pas créatif franchi par l’e-book de Benjamin Lacombe, édité par Albin Michel. L’herbier des fées, qui vient de sortir au format ePub, est un petit bijou comparé à ce qu’on trouve actuellement au format ePub.

La créativité numérique de ce livre n’a échappé à personne. Personne en francophonie n’a fait cela en ePub, avec vidéos, animations et moults planches de dessin.

Le site web de L’herbier des fées vous donnera une idée plus précise de ce qui vous attend.

 

Finançons le fragile

Ce palmares est vraiment très intéressant, à l’image des nouveaux marchés et des nouvelles lectures lectures qui s’inventent. Europa Apps, tout jeune éditeur, se voit primer aux côtés de Bayard Jeunesse et d’une co-production France Télévisions. Albin Michel se lance avec bonheur dans l’exploration d’un e-book enrichi.
Petits et grands éditeurs se côtoient, les anciens et les tout neufs échangent, et tout le monde a encore sa chance.

Mais n’oubliez pas : c’est vous, lecteurs, acheteurs d’applis, qui ferez le marché !
Les prix des applis sont ridicules, comparés à leurs coûts de développement de 10 000, 20 000, 30 000 euros et plus.

Alors soyez actifs, explorez l’inconnu, financez le fragile

 

Pour télécharger ces applis (pour Apple) :

 

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.