Dernière mise à jour : juillet 2014
Résumé pour les pressés :
Chocolapps, spécialiste des applis livresques enfant, vient de sortir son dernier conte sur tablettes, Cendrillon. Chillingo, nom connu des applis de jeux pour Cute the Rope ou Angry Birds, a choisi d’éditer le même classique de Charles Perrault, Cendrillon Princesse, réalisé par le studio Earthlings Games.
Age idéal : 3/6 ans.
La version Tablettes de Chocolapps (de 4 à 5€ sur les stores):
Disponible ici sur l’Apple Store, là sur le Google Play, par ici sur l’Appshop d’Amazon, et par là sur le Windows Store.
La version Tablettes de Chillingo
Cette application n’est plus présente actuellement sur les stores
 
 

Joli combat

Première différence majeure entre les deux interprétations : le texte. 

L’appli Chillingo est fidèle aux mots de l’auteur d’origine, on peut entendre, quoique beaucoup coupées, les phrases de Perrault. Chocolapps de son côté adopte un niveau de vocabulaire modernisé et simplifié. On découvre d’ailleurs dans l’appli les prénoms des deux méchantes sœurs, Javotte et Anastasie, issus du film Disney, mais pas du conte d’origine.

Pour le reste… tout est différent ! Cela tient au positionnement même de chaque société éditrice.
Du côté de Chocolapps, on retrouve la marque de fabrique de la maison : des aides multiples à la lecture. L’image prend les trois quart de l’écran (pour la version iPad) et le texte s’affiche sur le côté gauche, raconté par une voix agréable et accompagné d’une légère musique d’ambiance. Les apprentis lecteurs peuvent suivre la narration marquée par un surlignage jaune des mots. Mais surtout, en actionnant la tirette du haut de page, ils voient s’afficher le texte seul, et peuvent choisir de mettre en valeur les voyelles ou les syllabes, de griser les lettres muettes ou de consulter les définitions de mots difficiles. Le graphisme est assez joli. Et c’est au final un bel équilibre d’ensemble, entre lecture et scènes animées.

Du côté de Chillingo, le jeu est privilégié. L’appli se dit être un Pop up. L’histoire commence sous la forme d’un livre, présenté en double page à l’écran. On tourne les pages et très vite, un plein écran apparaît, pour proposer un jeu. Par exemple, on demande à l’enfant d’aider Cendrillon à ranger la pièce qu’elle nettoie. Puis, la page suivante revient au livre. C’est ainsi un va-et-vient permanent entre des phases de lecture et des phase de jeux. Là encore, le graphisme – moins doux je trouve que celui de So ouat – et la voix sont de qualité. Et on sent que l’univers du jeu vidéo est derrière cette appli. D’ailleurs, un mode 3D avec lunettes est proposé. En sus, deux autres manières de lire l’histoire sont proposées : « Je lis » affiche des synonymes pour les mots difficiles. Et « J’enregistre » permet aux parents de raconter l’histoire avec leur propre voix.

 

Etre bien entouré

Qui donc va gagner le match ? Il y a d’abord une critique que je ferais aux deux applis : le texte est bien sûr raccourci mais du coup je trouve que certaines parties de l’histoire manquent vraiment de force. Les émotions et moments de tension du conte sont trop lissées.

Pour le reste, si vous voulez inciter votre enfant à lire, Chocolapps est le grand gagnant. Et si vous cherchez à faire plaisir à votre petiot déjà fan de la princesse à la citrouille, Chillingo offre un entre-deux entre le jeu et l’histoire.

Pour moi, ces deux applis s’adressent à des enfants de 4/6 ans environ. Alors par contre quel est donc l’intérêt d’une version 3D pour cet âge ? Rappelons que la polémique de la 3D pour les moins de 6 ans n’est pas tranchée et que les constructeurs eux même formulent des mises en garde. Brrr, j’espère bien que l’on ne va pas tomber dans le tout 3D par effet de mode.

Allez, finissons par le plus important, un conseil que tous les éditeurs d’applis ludo-éducatives ne contrediront pas : être bien entouré et connaître les bonnes fées, est la clé du sucés. « Car c’est sans doute un grand avantage, d’avoir de l’esprit, du courage, de la naissance, du bon sens, et d’autres semblables talents, qu’on reçoit du ciel en partage ; Mais vous aurez beau les avoir. Pour votre avancement ce seront choses vaines, si vous n’avez, pour les faire valoir. Ou des parrains ou des marraines.  » Charles Perrault.

 

La Cendrillon de Chocolapps

 

La Cendrillon de Chillingo

3 réponses

  1. Bonjour,

    Viens de paraître également une Cendrillon chez Gallimard à 4,99 €. A priori dans le style des Trois petits cochons, avec au menu : je lis et je joue ; j’écoute l’histoire, je lis tout seul.

    Je ne l’ai pas encore testé.

    cordialement

  2. Bonjour,
    j’ai juste chargé la version « lite » de Cendrillon et stupeur, elle a la voix d’un petit cochon ! (que mes petits enfants ont adoré); ceci dit l’animation commence à être moins gadget et prend du sens.
    Toujours chez Gallimard La forêt est superbe. Juste une restriction nous ne sommes pas sur le même niveau d’information quand il est dit :  » Le chêne à un tronc très large, son bois sert à fabriquer beaucoup de chose des meubles du parquet des tonneaux – Le frêne au printemps produit beaucoup de pollen que le vent emporte »

    cordialement
    jacqueline 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.